Une architecture pour l'éternité

Par 22 octobre 2015 à 11:56

En couvrant l’Europe d’abbayes, les moines cisterciens, et avant eux les bénédictins, ont voulu avant tout faire œuvre de foi, annoncer et manifester la puissance de Dieu. Ce faisant, ils nous ont légué un patrimoine architectural, esthétique et historique qui nous parle aujourd’hui plus que jamais, à près d’un millénaire de distance culturelle et religieuse. A travers le journal fictif du moine architecte qui construisit l’abbaye du Thoronet en Provence, nous découvrons tous les questionnements et les tensions, autant physiques qu’intellectuelles et religieuses, qui assaillaient alors, et jusqu’à l’époque moderne, l’Europe du savoir. Surtout, nous suivons les tourments d'un homme qui se bat pour aller au bout de son désir créatif, tout en devant faire face aux tragédies du quotidien. Cet effort de conciliation dynamique entre foi et rigueur mathématique qui traverse les Pierres sauvages en fait un roman magnifique et humain qui nous montre comment l’Occident s’est construit.

Laurent, bibliothécaire du site Riponne