Le Narrateur

Un matin à Reykjavik, G., un écrivain en herbe, tombe par hasard sur un homme dans un bureau de poste du centre-ville. Sans raison apparente, il nourrit l’intime conviction que celui-ci ment à l’employé de la poste concernant le contenu du paquet qu’il envoie. Sur un coup de tête, G. décide de le suivre afin de découvrir ce que mijote l’homme qui l’obsède depuis tant d’années. Après le délicieusement absurde Animaux de compagnie, Bragi Ólafsson, l’ancien bassiste des Sugarcubes, revient avec un texte court et épuré qui, conscient de lui-même à l’instar du nouveau roman, joue malicieusement avec la métafiction et transforme imperceptiblement le lecteur en épieur de l’épieur, de l’auteur et au final du lecteur lui-même.