Le voleur de cadavres

Un couple de Pieds-Nickelés des tropiques apprend à ses dépens que même si “trouver n’est pas voler”, le négoce d’un cadavre peut s’avérer un brin périlleux. Explorant en pente douce les sinueux chemins de la corruption de l’âme, ils sombrent dans l’immoralité la plus crasse. Substituant à la jungle urbaine l’exubérance naturelle d’un lieu paradisiaque, Patrícia Melo complète ici un panorama sans complaisance du Brésil contemporain et porte un regard implacable sur la misère humaine, faite de bassesses et de mensonges.