Le Monde selon De Gaulle

Il y a dans le monde presque autant d’ouvrages sur Charles de Gaulle que sur Napoléon ; et pourtant, le Général reste une énigme pour la plupart de ses compatriotes. Quel meilleur moyen de le redécouvrir que de le laisser parler ?
Bien sûr, comme pour la plupart des grands personnages de l’histoire contemporaine, le flot des paroles et des écrits du général de Gaulle est si abondant qu’un voyage accompagné s’impose. Il permet de séparer l’essentiel de l’accessoire, de replacer ses propos dans leur contexte, puis d’en commenter la pertinence et la portée. Les citations sont ordonnées par thèmes, et l’ordre chronologique dans chaque chapitre donnera au lecteur la possibilité de suivre l’évolution des réflexions gaulliennes sur plusieurs décennies.
Qu’il s’agisse de son autoportrait, de ses prophéties, de l’État, de la France libre, de Vichy, de Churchill, de Staline, de Roosevelt, de l’Allemagne, de l’Union soviétique, de l’Angleterre, des États-Unis, du parti communiste, de l’Algérie, des politiciens ou de l’humour, les déclarations publiques et les confidences privées de ce personnage d’exception ménageront bien des surprises…
« Le plus difficile est de rester réaliste quand on a un idéal, et de garder son idéal quand on voit les réalités. »
« Savez-vous qu’au fond, je suis un timide ? »
« Au début, je n’étais pas très gaulliste. Mais petit à petit, en me regardant faire, je le suis devenu… »
« Il arrive souvent que les intérêts des Français, ou ce qu’ils croient tel, ne coïncident pas avec ceux de la France. »