Patria

Véritable phénomène de société en Espagne (plus de 600.000 ex. vendus), Patria y a été qualifié de “Guerre et Paix du Pays basque” par une partie de la presse. Tandis qu’il a excédé les séparatistes radicaux. À travers l’histoire de deux familles très unies séparées par le “conflit”, Fernando Aramburu explore sur près de quarante ans – des années de plomb du post franquisme jusqu’en 2011, quand l’ETA dépose les armes –, la douleur d'une population prise en otage par l’Histoire qui transforme potentiellement chacun en traître.Constitué d’une centaine de courts chapitres qui ressemblent à des contes, le roman possède une chronologie plus émotive que temporelle mais le “chaos” est magistralement ordonné pour que la fiction littéraire puisse aider à comprendre la vérité d’une époque.