Les femmes sont des guitares (dont on ne devrait pas jouer)

Les femmes sont des guitares (dont on ne devrait pas jouer)

Dans une clinique pour personnes mentalement déficientes, la jeune Natalie devient la soignante d’Alexander, un malade difficile qui ne se déplace qu’en chaise roulante. Chaque semaine, Christoph lui rend visite, celui-là même dont il a détruit la vie en le poursuivant de son amour, avec une telle violence que la femme de Christoph s’est suicidée. Ces visites régulières sont-elles l’expression de sa pitié ou bien, comme le soupçonne Natalie, les prémisses d’une vengeance à venir ?Héroïne inoubliable : insolente, libre, borderline et attachante, Natalie devient la spectatriced’une fascinante mise en scène où le sadisme touche à l’ingéniosité. Une plongée dans l’universétrange et inquiétant, méchamment drôle et terriblement intelligent, du surdoué Clemens J. Setz.