Revue des Deux Mondes mai 2016

→ Grand entretien avec Gilles Kepel : « Le salafisme est l’arrière-plan culturel du djihadisme »
Pour Gilles Kepel, la radicalisation ne précède pas l’islamisation. « Il ne s’agit pas de “Brigades rougesˮ devenues “ vertesˮ ; il ne s’agit pas non plus de simple nihilisme ».