Voyages en Inde

Capitaine de frégate et auteur à succès en quête de spiritualité et d’exotisme, Pierre Loti a sillonné l’Inde, du sud au nord. Deux textes rendent compte de ses rencontres, impressions et expériences. Publié en 1887, Mahé des Indes est le récit d’une escale au large des côtes du Kérala, face à Mahé, alors l’un des cinq comptoirs français. En 1899-1900, Loti en "mission officielle" parcourt une grande partie de l’Inde. Suivant un itinéraire délirant, il explore d’abord l’Inde du Sud qu’il nomme "l’Inde des palmes, avant de mettre le cap plein nord vers le Rajasthan, "l’Inde affamée", et de poursuivre ensuite son périple vers Madras et Delhi. Dans L’Inde (sans les Anglais), Loti, rêveur paradoxal, va se perdre dans la moiteur tropicale de l’Inde du Sud, partir à la découverte des spiritualités brahmaniques, admirer les spectacles des bayadères, pour clore son périple auprès de vieux sages, sur le Gange, dans la ville sacrée de Bénarès, terme symbolique de cette odyssée.