Implacables vendanges

Me Blanchon, suivant les volontés d'Edmond Rutebœuf, réunit en son étude la famille du défunt –; viticulteurs de père en fils –;, pour donner lecture du codicille rédigé 50 ans auparavant. Trois enveloppes bleues sont remises aux enfants. Ils ne devront les ouvrir que le lendemain, 14 Juillet 2000. Mais le destin se rit du mort : les dépositaires sont tués et les lettres disparaissent... Sœur Blandine sillonne les bords de Saône au volant de Titine, pour " faire des pansements sur le versant lyonnais, pour piquer des fesses dans les communes du Mont-d'or... " Sa rencontre avec Gontrand Cheuillade, l'inclassable journaliste du Progrès, sera détonnante... Et implacable pour le meurtrier.